Test / Ignit Whip 22", une révélation !

Publié le 06/03/2015 16:48   par Kevin Laporte  

Après la mutation dans le monde du VTT des diamètres de roues (de 26’’ à 29’’), il semblerait que la tendance à l’accroissement des roues de nos vélos touche même le BMX !

Lorsque Patrick - le Boss de la marque Ignit - nous a présenté son Whip 22’’,  nous étions très attentifs à son discours, ses explications sur la monture et sur-motivés à l'idée de rouler la bête ! Nous savions qu’un mélange d’excitation et de surprise nous attendez, alors ni une ni deux, nous avons enfourché le 22'' !

Forcément cette version s’intercale entre le fameux 20’’, catégorie reine de la discipline et le cruiser plus souvent convoité par les plus anciens. Mais il convient de se demander : et si par ses caractéristiques le 22’’ permettait de dynamiser son grand frère ? Peut-il rendre un cruiser plus nerveux tout en conservant sa stabilité ? Ces questions ont trouvé des réponses suite à ce test.

Alors que le carbone commence à s'imposer progressivement sur les tracks, nous faisons face ici a un kit-cadre en Aluminium 7005. L'utilisation de cet alliage permet d'obtenir un vélo plus résistant et plus rigide qu'un Aluminium en 6061 par exemple. Le cadre se dote d'une douille de direction conique, d'un boîtier de pédalier en 68mm avec des tubes et des angles savamment travaillés.

Autant nous connaissons bien le comportement d’un 20’’ et d’un 24’’, autant une fois arrivés sur la piste avec ce Whip middle class, nous avons fait les premiers tours sans prise de risque. Mais il s'avère que le Whip fut dompté en quelques tours de piste et en quelques coups de guidon. Le vélo répond bien sans être trop rigide sur les enroulés et les cabrés. Au final, on se rend compte que l’inertie du 22 est vraiment intéressante par rapport a un 20'' classique ! 

Au fil des passages la confiance vient et les passages plus techniques suivent ! Les manuals s’enchainent et contrairement à d'anciens tests de cruiser, nos fesses ne se sont pas coincées entre la selle et la roue arrière sur un manual trop prononcé, et ça, c’est à noter ! On peut véritablement jouer avec le vélo et se lancer des défis similaires avec les amateurs de 20", d'autant que le faible poids et la bonne rigidité procurent d’excellentes sensations.

Dans les sauts, il reste incroyablement droit et stable et la vitesse s’accumule à la réception permettant de relancer comme il se doit ! Aussi, les sauts rasés sont des plus plaisants rendant le pilotage vraiment intéressant.

Seul bémol, sur cette version du Whip, nous pouvons relever que le boitier de pédalier est un peu haut, ce qui rend la machine moins nerveuse qu’elle ne pourrait l’être. Sinon, pour avoir de bonnes sensations, il est bon de monter un guidon en 8.25’’, un peu large afin de sortir de la grille proprement ! 

Au bilan, ce test a été une révélation, le compromis entre l’inertie et le confort du cruiser avec la maniabilité et la nervosité du 20’’, ce qui semble évident sur le papier se confirme en réalité. Ce vélo est une belle réussite !

 

Les + : prise en main facile, compromis idéal entre nervosité et stabilité, prix 

Les - : boitier de pédalier trop haut

Poids du vélo complet : 9 800 grammes (sans prédales)

Prix du cadre : 390€

 


 

Caractéristiques du Whip 22" :

- Cadre en aluminium 7005
- Douille conique 1"1/8 - 1.5"
- Boîtier pédalier : 68mm
- Diamètre tube de selle : 31.8
- Diamètre tige de selle : 27.2
- Moyeu arrière : 110x10mm
- Couleurs : Noir, Blanc, Brut, Jaune, Rouge, Bleu
 

Plus de renseignements sur : www.ignitbikes.com


Dans la même catégorie